CHRONIQUES LUNAIRES T.1 : CINDER

couv71363865
De Marissa MEYER

Quatrième de couverture : A New Beijing, Cinder est une cyborg. Autant dire une paria. Elle partage sa vie entre l’atelier où elle répare des robots et sa famille adoptive. A seize ans, la jeune fille a pour seul horizon les tâches plus ou moins dégradantes qu’elle doit accomplir pour ses sœurs et sa marâtre.
Mais le jour où le prince Kai lui apporte son robot de compagnie – son seul ami -, le destin de Cinder prend un tour inattendu. La forte attirance qu’éprouvent le beau prince et la jeune cyborg n’a aucune chance de s’épanouir, surtout que le royaume est menacé par la terrible reine de la Lune !
Débute alors pour Cinder une aventure incroyable, où elle découvrira que le sort de l’humanité est peut-être entre ses mains.


Etant une adaptation du célèbre conte, je me suis lancée dedans sans idée précise en tête malgré les notes incroyables que le roman a récolté sur Livraddict. J’ai bien fait car il ne pas franchement transporté. Je trouve le texte léger et sans prise de tête, très accessible aux plus jeunes d’entre nous. Peut-être trop léger dans le langage ? A mon sens les personnages sont caricaturaux. Je ne saurais dire si cela tiens de leur façon d’agir, réagir, penser ou dialoguer mais je me suis surprise au fil des pages à me dire « on croirait des dialogues d’adolescents ».

La façon qu’ont quasiment tous les personnages de mettre les poings sur les hanches afin de montrer leur mécontentement appui ce sentiment enfantin à mon avis. Il s’agit d’un conte au départ je suis bien d’accord, mais il ne faudrait pas tomber dans le cliché … Mention spéciale au prince Kai qui m’a permis de soupirer et de lever les yeux au ciel à plusieurs reprises pour ses remarques tellement futés et utiles … Je ne peux pas dire m’être accroché à un seul personnage pour dire vrai, aucun n’aura su être suffisamment intéressant ou attachant à mes yeux.

Autrement les pages défilent bien, pas besoin de relire plusieurs fois une ligne pour en comprendre le sens, c’est agréable et distrayant. L’idée de faire de Cendrillon une cyborg vivant dans un monde bien différent du nôtre et de côtoyer des lunaires (une population originaire de la lune avec le pouvoir d’influencer le comportement et les pensées d’autrui) est très sympathique. L’idée est étonnante et accroche bien le lecteur surtout avec l’épidémie de Létumose qui décime la population et la pression qu’exerce la reine des lunaires pour prendre le contrôle de la Terre. Il y a du suspens, de l’attente et l’envie de voir défiler le récit au fil de la lecture. L’auteur a très bien ajusté l’histoire de départ pour l’adapter à un environnement complètement différent et c’est vraiment top.

En résumé je suis mitigé pour ce livre. L’histoire, le thème, les péripéties m’ont franchement emballé mais le style d’écriture m’agace terriblement. Dès que les personnages dialoguent j’ai envie de leur mettre des baffes.

★★★★★

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s